Clicky

«

»

Mar 06

Le gadin de la vaccination antigrippale

8% de moins en 2010. Combien de moins fin 2011 ?
La campagne de vaccination 2011-2012 contre la grippe a commencé le 29 septembre 2011, date de la mise à disposition des premiers vaccins dans les pharmacies. 12 millions d’assurés ont été invités à bénéficier gratuitement du vaccin contre la grippe saisonnière.
Le taux de couverture vaccinale était de 51,8% en 2010 contre 60,2% en 2009.
Comme le laissaient présager les premiers chiffres en novembre, la vaccination contre la grippe recule encore fortement cette année chez les plus de 65 ans !
C’est un cuisant échec pour l’Assurance Maladie en charge de cet objectif de santé publique !

Les 16 000 médecins ayant signé le CAPI, l’acronyme de “contrat d’amélioration des pratiques individuelles”, disposent en avant première des statistiques sur les objectifs. Avec un décalage de plusieurs semaines, les médecins peuvent découvrir l’évolution des indicateurs dans une rubrique dédiée du site “Espace Pro”. En général les chiffres, certains objectifs sont mensuels et d’autres trimestriels, sont disponibles vers le 15 de chaque mois.
Les statistiques du 31 décembre 2011 ont été mis en ligne le 25 janvier 2012 dans l’Espace Pro.

Le taux de vaccination des patients de plus de 65 ans est un des objectifs suivis.

Un délirant objectif a fixé à 75% de couverture vaccinale des plus de 65 ans !

En 2004 la Loi de Santé Publique a fixé l’objectif d’une couverture vaccinale d’au moins 75 % à un horizon quinquennal, dans tous les groupes cibles : personnes souffrant de certaines affections de longue durée (ALD), professionnels de santé, personnes âgées de 65 ans.
Lors de l’instauration du CAPI en 2009, les caisses ont repris cet objectif de 75% pour les personnes de plus de 65 ans.


Ce taux a été reconduit tel quel par les syndicats CMSF, SML et MG France parmi les contrats d’objectifs de la nouvelle Convention Médicale ! Il a été rajouté un second indicateur pour les personnes souffrant de certaines affections de longue durée (ALD).

Rappelons que les courbes sont élaborées à partir des chiffres de vaccins antigrippaux délivrés en pharmacie. L’assurance maladie ne sait pas mesurer encore la réelle vaccination par les médecins ou infirmières.
Fait aggravant pour les statistiques, les caisses ne dénombrent que les vaccins délivrés en officine avant la Saint Sylvestre alors que la campagne officielle de vaccination dure jusqu’au 31 janvier. L’année dernière d’ailleurs la campagne avait été prolongée bien au delà de cette date jusqu’au 15 février 2011. Près de 10 millions d’assurés du régime général avaient été invités par l’Assurance Maladie à bénéficier du vaccin anti-grippal pris en charge à 100%. Seuls 51,8% se sont fait vacciner, ce qui représente une baisse d’un peu plus de 8 points par rapport à la campagne précédente (60,2% en 2009/2010).

Déjà l’an passé, les médecins Capistes avaient détecté la baisse de la vaccination de la campagne 2010, et cela bien avant l’annonce des chiffres officiels ! Certains médecins ayant signé le contrat très précocement, disposent des statistiques sur trois ans et d’autres seulement sur deux ans.
Sans surprise cette année, je note une chute de 5% par rapport au 31 janvier 2010 pour la vaccination antigrippale.

D’autres médecins ont publié leurs propres statistiques. La tendance de fond est identique. Beaucoup moins de patients ont été vaccinés au 31 décembre que l’an passé à la même date.

Le déclin vaccinal

Qu’est ce qui explique cette désaffection des français pour la vaccination anti grippale ?
Le recul vaccinal est certainement la conséquence de la désastreuse gestion de la “pandémie” H1N1 par Roselyne Bachelot et les pouvoirs publics. Médecins et patients ont été dégoûtés par la facture colossale de cette campagne. Entre 600 millions et 1 milliard d’euros auraient été dépensés. Des dizaines de millions de doses inutilisées ont été détruites.
D’autres doutent de l’utilité de la vaccination d’autant que les chiffres de la mortalité ont manifestement été très exagérés.
On pourrait aussi mettre en cause la baisse des moyens médiatiques (spots radio et TV, pubs dans les journaux) incitant les gens à se faire vacciner.

Le taux de couverture vaccinale contre la grippe était de 51,8% en 2010 contre 60,2% en 2009.

Les médecins engagés dans le CAPI avaient un taux de couverture vaccinale de leur patientéle nettement supérieur à la moyenne nationale. Fin 2009 et même en 2010, certains ont atteint l’objectif intermédiaire. Mais cette année tous reculent !
Force est de constater que la vaccination contre la grippe reprise dans le contrat conventionnel est un objectif devenu impossible à atteindre pour les médecins.

Certains renoncent d’ailleurs à motiver leurs patients.

La nouvelle convention médicale signée le 26 juillet 2011 avec les médecins libéraux réaffirmait l’importance de leur mission de prévention et valorisait leur action dans ce domaine en instaurant, pour tous les médecins traitants, une nouvelle rémunération sur objectifs de santé publique comprenant désormais deux indicateurs dédiés à la grippe.

Sur l’item grippe, comme le montre cette étude de l’Assurance Maladie publiée en septembre 2011, il n’y avait pas de différence nette entre adhérents du CAPI et les médecins l’ayant refusé.

Parmi les huit indicateurs de santé publique, retenus au sein du volet « prévention », la vaccination antigrippale fait l’objet de deux indicateurs dédiés :
- 75 % des patients âgés de 65 ans et plus vaccinés,
- 75% des patients en ALD âgés de 16 à 64 ans vaccinés.

Ces deux indicateurs, soient 25% du total de volet « prévention » sont hors de portée !

L’échec de la campagne vaccinale 2011-2010 n’impacte que les médecins signataires du CAPI. Il est fort probable que la campagne 2012-2013 soit aussi un échec. Comme la vaccination anti-grippale compte désormais pour deux indicateurs, le niveau de rémunération à la performance P4P devrait en subir doublement les conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>