Chronique télétransatlantique 13 novembre 1998

3 novembre 19986 novembre 19989 novembre 199810 novembre 199812 novembre 199813 novembre 1998
17 novembre 199818 novembre 199819 novembre 199820 novembre 199830 novembre 1998 2 décembre 1998
23 décembre 1998 6 janvier 19997 janvier 19998 janvier 199911 janvier 199913 janvier 1999
14 janvier 199915 janvier 199918 janvier 199920 janvier 199922 janvier 199922 janvier 1999
28 janvier 19992 février 19994 février 19995 février 19999 février 199911 février 1999
13 février 199917 février 199918 février 199922 février 199922 février 199925 février 1999
27 février 19995 mars 19998 mars 199910 mars 199923 mars 199930 mars 1999
8 avril 199915 avril 199910 mai 199912 mai 199919 mai 199920 mai 1999
22 mai 19991 juin 19992 juin 1999 3 juin 19999 juin 199910 juin 1999
27 juillet 19995 septembre 199922 septembre 19996 octobre 19995 février 20005 mars 2000

FSE Fantôme :
Émise le 7 novembre, la FSE MGEN (effessette) ère toujours, perdue dans les limbes du Réseau Santé Social. Il est vrai qu’avec la télétransmission massive que connaît la France en ce mois de novembre, on peut pardonner l’embouteillage compréhensible du réseau. Elle a assurément été détournée par une cinquième colonne qui veut saboter notre glorieux chantier technologique.
Je n’ai toujours pas de nouvelles des limiers de la CPAM et de CEGETEL qui pistent la mutine.
Poliment, le progiciel constatant que l’ARL n’a pas été reçu, me propose de réémettre la FSE fugueuse du régime 91. Une boite ad hoc est apparue sur le logiciel. Le délai légal est bien de 2 jours ouvrés (samedi, dimanche et le 11 novembre ont été enlevés).

INTERNET ET RSS :
Impossible de se connecter à Internet avec le RSS. Quelqu’un a dû oublier d’enfoncer le bouton rouge quelque part. Heureusement, il nous reste la télétransmission...

MEDECINS :
Selon Cegetel, le nombre de médecins télétransmettant ne serait pas de 35 comme annoncé lors de la réunion de Vendredi au Mans, mais de 135. Pourquoi Cegetel ne l’annonce-t-il pas officiellement ?

AIDE MEDICALE :
Un des seuls intérêts de la télétransmission paraissait être une gestion plus simple et plus rapide des tiers payants. Vendredi dernier, je pensais avoir réussi l’exploit historique d’émettre une FSE (Aide Médicale Départementale) et à cette occasion je m’étais émerveillé du savoir faire technique du GIE Sesam-Vitale, CNDA et consorts. En fait, il s’agissait d’une patiente bénéficiant de l’Aide Médicale départementale mais prise à 100% maternité. Un progiciel "intelligent" devrait décoder cette information en clair, dans la pratique, nous ne disposons que de codes ésotériques.
Dans ce cas, j’ai pu faire une FSE avec tiers payant AMO 100% car la patiente était enceinte, or les flux maternités ne sont pas encore gérés par les caisses...

Dur rappel de la réalité ce matin, j’ai échoué lamentablement dans la génération de 2 FSE AMD devant le message sibyllin "La règle du remboursement n’est pas définie pour le N°44600021. Voir votre fichier de mutuelles". La cellule de "crise" Sesam-Vitale de Nantes n’a pu me renseigner et 8 fois je suis tombé sur le répondeur du service technique de l’éditeur (à croire que n’a été embauchée qu’une cohorte de répondeurs).
Piteusement, j’ai du me résoudre à faire deux FSE papiers et coller les étiquettes...

Une suggestion pour le prochain cahier des charges CNDA, c’est que les éditeurs proposent une ligne (sans répondeur !!!) dédiée à la télétransmission, afin de pouvoir résoudre les problèmes de télétransmission en direct.

REUNION CPAM NANTES :
- ARGENT : La question centrale qui préoccupe les médecins lors de ces réunions, c’est la rémunération de la télétransmission et celle du coût téléphonique. L’assistance s’étonne quand j’annonce que la télétransmission des lots de FSE prend seulement 55 secondes et ne pose (presque) aucun problème. Par contre les représentants de la CPAM et les distributeurs, sourient jaune, quand je déclare qu’il faut 45 secondes au moins pour générer une FSE, et que l’ergonomie des progiciels actuels de télétransmission basés sur un cahier des charges CNDA obsolète, rend illusoire une télétransmission de masse...
- ACCIDENT : Une des curiosités de la rédaction d’une FSE c’est qu’il faut absolument renseigner la case "S’agit-il d’un accident ?", le dernier cahier des charges ayant interdit de mettre par défaut "non". En dehors des quelques secondes obligatoires pour cocher l’item lors de chaque FSE, il est important de se souvenir qu’auparavant c’était le patient qui remplissait cette case. Maintenant c’est le praticien qui prend cette responsabilité. A cette remarque, le médecin chef conseil de la CPAM nantaise m’a précisé que nous ne nous engagions point, car si la case est coché, l’assuré reçoit un formulaire papier. Mais que ce passera-t-il, dans le cas contraire, si la caisse découvre ultérieurement, que des prestations maladies ont été indûment perçues par un assuré ? Afin de me prémunir contre ce genre de désagrément, j’ai confraternellement partagé pains et rillettes du Mans (allusion fine au GIE Sesam Vitale ?) avec ce puissant personnage...

A lundi...

publié le 13 novembre 1998 par jjf