Chronique télétransatlantique 19 novembre 1998

3 novembre 19986 novembre 19989 novembre 199810 novembre 199812 novembre 199813 novembre 1998
17 novembre 199818 novembre 199819 novembre 199820 novembre 199830 novembre 1998 2 décembre 1998
23 décembre 1998 6 janvier 19997 janvier 19998 janvier 199911 janvier 199913 janvier 1999
14 janvier 199915 janvier 199918 janvier 199920 janvier 199922 janvier 199922 janvier 1999
28 janvier 19992 février 19994 février 19995 février 19999 février 199911 février 1999
13 février 199917 février 199918 février 199922 février 199922 février 199925 février 1999
27 février 19995 mars 19998 mars 199910 mars 199923 mars 199930 mars 1999
8 avril 199915 avril 199910 mai 199912 mai 199919 mai 199920 mai 1999
22 mai 19991 juin 19992 juin 1999 3 juin 19999 juin 199910 juin 1999
27 juillet 19995 septembre 199922 septembre 19996 octobre 19995 février 20005 mars 2000

LA MGEN "CHAMPION DU MONDE" :
En désespoir de cause, ayant épuisé toutes les stratégies, j’allais me résoudre à faire une impression papier des FSE et les adresser par la poste en recommandé avec AR, à la Mutuelle Générale de l’Éducation Nationale.
Subrepticement hier soir, après 3 vaines tentatives, la porte de la MGEN s’est entrebâillée et les FSE ont enfin rejoint le bercail mutualiste. Les parents n’ont pas encore donné de nouvelles...

A LA SNCF C’EST POSSIBLE :
Ce matin au courrier, un chèque de 86 Fr 25 signé par la SNCF et correspondant au 75% du régime obligatoire d’un patient vu le 10/11/98. Le hic, c’était qu’il avait payé l’intégralité de la consultation... L’explication m’a été donnée par une voix marseillaise en espéranto IRIS/B2 : "à l’article 2, au niveau de la position 115 à 116, il était indiqué 05 au lieu de 00". Comme chacun sait "00" signifie payement à l’assuré et "05" payement au praticien.
Mea culpa, dans un moment d’égarement télétransmique j’avais donc dû biffer la case "Tiers payant AMO" au lieu de cocher "Pas de tiers payant".
Dans le louable souci de ne pas nous encombrer l’esprit, le progiciel après sécurisation d’une FSE, ne s’embarrasse pas d’indiquer en code ou même en français courant, dans la fenêtre "affichage des feuilles de soins", ce point de détail somme toute futile.
La documentation papier est aussi muette que l’aide en ligne sur ce sujet.
Sous l’engageant aspect d’une feuille de tableur ornée de 48 cases comportant un habile dosage de codes et de textes, j’ai édité les informations sur la FSE pathologique. Par comparaison avec ses comparses, j’ai pu établir que l’important dans tout ce fatras c’était la case "Cadre remboursement", "1" indiquant pas de tiers payant, "2" tiers payant AMO et "3" pour tiers payant AMO et AMC. En vérifiant systématiquement l’ensemble des FSE émises, j’ai découvert 5 FSE avec un code "remboursement" erroné. Cela ne fait qu’un taux d’erreur de 5% et m’a donné l’utile occasion de dialoguer avec la sympathique cellule de crise CPAM Nantes, pour rétablir l’ordre.

Maintenant après chaque validation de FSE, je vais vérifier ce fameux code, ce qui ne rajoute pas plus de 2 clics de souris et 5-6 secondes à la génération d’une FSE...

MEDAILLE :
J’ai pu lire qu’une souscription était lancée pour me décorer, avec les autres aventuriers, de la médaille de la télétransmission française. Ne comptons pas trop sur la CNAM, les éditeurs et les mutuelles pour mettre de l’argent au pot, cette chronique les faisant rire de plus en plus jaune...

BALBUTIEMENT :
En Loire Atlantique, à priori nous sommes toujours 2 engagés en première ligne dans la grande boucle, un pédalant sous Medicab et moi même sous le dossard AXI-AM. Un camarade de l’équipe me rejoint lundi...
Pourquoi les autres éditeurs de logiciels, en particulier les régionaux de l’étape, ne se mouillent ils pas un peu ?
J’ai une pensée émue pour AXILOG qui a osé jouer le jeu en me proposant son progiciel et qui essuie bien seul, les plâtres de la télétransmission. Aux dernières nouvelles, il est très nettement maillot jaune.

Sesam-Vitale ne manque pas d’avenir...

publié le 19 novembre 1998 par jjf