Chronique télétransatlantique 7 janvier 1999

3 novembre 19986 novembre 19989 novembre 199810 novembre 199812 novembre 199813 novembre 1998
17 novembre 199818 novembre 199819 novembre 199820 novembre 199830 novembre 1998 2 décembre 1998
23 décembre 1998 6 janvier 19997 janvier 19998 janvier 199911 janvier 199913 janvier 1999
14 janvier 199915 janvier 199918 janvier 199920 janvier 199922 janvier 199922 janvier 1999
28 janvier 19992 février 19994 février 19995 février 19999 février 199911 février 1999
13 février 199917 février 199918 février 199922 février 199922 février 199925 février 1999
27 février 19995 mars 19998 mars 199910 mars 199923 mars 199930 mars 1999
8 avril 199915 avril 199910 mai 199912 mai 199919 mai 199920 mai 1999
22 mai 19991 juin 19992 juin 1999 3 juin 19999 juin 199910 juin 1999
27 juillet 19995 septembre 199922 septembre 19996 octobre 19995 février 20005 mars 2000

Yannick MOTEL, perplexe, nous propose sur REMED un jeu test pour ce début d’année :
- le système Sesam/Vitale ne fonctionne pas et les médecins n’en veulent pas
- les logiciels médicaux sont nuls et développés par des bons à rien
- le système Sesam/Vitale fonctionne plutôt bien, et rien ne sert de noircir le tableau

Ces propositions ne sont pas antinomiques. Sesam Vitale autorise la télétransmission très correcte des FSE "standards", mais gère très mal les actes tiers payants (aide médicale, flux référents) ou pas du tout certains actes (AT, consultations obligatoires grossesse et nourrisson, suivi post-professionnel, etc...). Le cahier des charges est certainement un frein à l’amélioration de l’ergonomie des progiciels.

- le Rss commence à plutôt bien tourner
- le Rss est une calamité et un piège à gogos
Le RSS et la carte CPS sont les seuls points vraiment positifs de SESAM-VITALE. La télétransmission des FSE est une tâche très subalterne. L’intérêt du RSS et des cartes CPS est bien supérieur à la vulgaire télétransmission. Le Réseau Santé Social a été construit afin d’autoriser la messagerie sécurisée et de permettre les débuts de l’échange de morceaux de dossiers médicaux, sur un Intranet tout beau, tout neuf et taillé sur mesure. Les Américains viennent de mettre au point l’Internet 2 dont est exclu le vulgum pecus.
La pire des hypothèses pour les professionnels de santé serait la disparition du RSS faute de combattants. Même si pour l’heure le RSS ne sert pas à grand chose, quitte à télétransmettre, il est donc infiniment préférable de l’utiliser plutôt qu’Internet.

Hier j’avais dans ma boite aux lettre un mail courtois m’avertissant que le RSS ne serait pas disponible pendant 2 heures en raison de maintenance. Jamais en trois ans d’abonnement à Compuserve, Worldnet ou Wanadoo, on ne m’a averti dans ce genre de situation très fréquente.
En cas de problème, on obtient immédiatement un technicien Cegetel. J’ai narré sur REMED, mes mésaventures avec Wanadoo lors de blocage de ma boite aux lettres par des messages non conformes (plusieurs heures au téléphone...). Il y a quelques mois, le provider Worldnet qui héberge le site de l’AMGIT Web a grillé (officiellement) son serveur. Il m’a fallu 3 heures pour reconstruire le site. En râlant nous n’avons pu obtenir comme dédommagement qu’un mois d’abonnement gratuit... Ma religion sur la fiabilité de l’internet et des FAI est faite...
On glose sur la sécurisation du RSS, mais celle d’Internet est pire. _ Jamais je n’enverrais des mails contenant des informations médicales en dehors du RSS.
Antoine Crétaux est parfaitement dans son rôle d’éditeur en tentant de démolir le RSS ( SVM Janvier 1999), car afin d’occuper une niche de marché, il développe un progiciel internet, mais soyons sérieux le RSS est un outil fantastique que nous devons nous approprier.

- il ne faut pas télétransmettre mais il faut s’équiper en logiciels
- il ne faut pas s’équiper en logiciels car leurs concepteurs sont nuls ...
Lier la télétransmission à l’informatisation a été une profonde erreur qui va aboutir à la création d’un parc complètement hétérogène d’une centaine de type base de données propriétaires non communicantes. Il aurait certainement été judicieux qu’on impose un standard d’échange commun avant de lancer le processus de télétransmisssion de masse...

Le directeur des services informatiques de la Cnam déclarait le 30 octobre dernier dans 01 Informatique "Dans vingt ans, quand on regardera la logique d’informatisation des médecins, on trouvera grotesque de voir que des gens de niveau bac + 14 se sont gratté la tête pour savoir s’il fallait s’informatiser".
Peu de médecins doutent de l’intérêt de l’informatisation. Par contre et c’est différent, beaucoup estiment qu’ils n’ont aucun avantage pratique à télétransmettre.

publié le 7 janvier 1999 par jjf


Warning: preg_split() [function.preg-split]: Compilation failed: POSIX named classes are supported only within a class at offset 13 in /homez.165/imedupoz/www/ecrire/inc/syndic.php on line 145

Warning: preg_match_all() [function.preg-match-all]: Compilation failed: POSIX named classes are supported only within a class at offset 14 in /homez.165/imedupoz/www/ecrire/inc/syndic.php on line 166