Chronique télétransatlantique 8 janvier 1999

3 novembre 19986 novembre 19989 novembre 199810 novembre 199812 novembre 199813 novembre 1998
17 novembre 199818 novembre 199819 novembre 199820 novembre 199830 novembre 1998 2 décembre 1998
23 décembre 1998 6 janvier 19997 janvier 19998 janvier 199911 janvier 199913 janvier 1999
14 janvier 199915 janvier 199918 janvier 199920 janvier 199922 janvier 199922 janvier 1999
28 janvier 19992 février 19994 février 19995 février 19999 février 199911 février 1999
13 février 199917 février 199918 février 199922 février 199922 février 199925 février 1999
27 février 19995 mars 19998 mars 199910 mars 199923 mars 199930 mars 1999
8 avril 199915 avril 199910 mai 199912 mai 199919 mai 199920 mai 1999
22 mai 19991 juin 19992 juin 1999 3 juin 19999 juin 199910 juin 1999
27 juillet 19995 septembre 199922 septembre 19996 octobre 19995 février 20005 mars 2000

HONNI SOIT LA MGPTT...
La télétransmission piétine et on accuse les médecins de ne pas être enthousiastes. Du coté des organismes obligatoires, il y a quand même quelques boulons à serrer :
Certains régimes comme la Mutuelle Générale de l’Éducation Nationale et ses fameuses FSE fantômes, ont connu des difficultés de rentrée scolaire, mais le directeur départemental a tout mis en oeuvre pour revoir les copies et la télétransmission vers ce régime fonctionne actuellement bien.
Pas de soucis de mise en chauffe avec la SNCF, les FSE comme les trains arrivent à l’heure.
La Mutuelle Générale de la Police respecte strictement le code de la télétransmission.
La Mutuelle de la Fonction Publique l’oeil fixé sur la pendule, répond à temps.

Le cancre de la classe demeure la MGPTT, qui régulièrement ne renvoit pas les ARL dans les délais Colissimo.
A chaque fois que j’ai eu quelque soucis avec un organisme, un responsable m’a rappelé pour régler l’anomalie. Avec la Mutuelle Générale des Postes et Télécommunication, c’est le silence radio. Il y a quelques semaines, j’ai du passer plusieurs coups de téléphone pour essayer de comprendre les raisons de ces dysfonctionnement répétées et je n’ai eu aucune réponse précise. La responsable ignorait même la signification du mot ARL.
Suite de réveillon peut être, cette organisme récidive honteusement en ce début d’année, oubliant à nouveau ses FSE dans les limbes du RSS !!!
Pourtant les accusés de réception ne sont pas complétement inconnus pour ce régime qui regroupe les assurés des postes et de France Telecom. Il est d’ailleurs amusant de remarquer que l’opérateur national a été candidat à la concession du RSS et de constater que la MGPTT se révèle incapable de traiter correctement ses lots de FSE... Pour l’heure, j’arrête toute génération de FSE vers la MGPTT en attendant des explications claires...

Il est certain que quelques organismes obligatoires ont des gros problèmes de mise en route avec SESAM VITALE. C’est sans doute pour cela que les Mutuelles Étudiantes MNEF et SMEBA n’émettront pas de cartes Vitales avant octobre 1999, et que la mutuelle de l’EDF-GDF attendra juin 1999.
Peut être que les techniciens de la MGPTT se réservent pour le passage à l’an 2000 ?

Le progrès ne manque pas d’avenir...

Une réaction d’André Loth, patron du programme Sesam-Vitale :

8 janvier 1999 «  Merci : je vais voir ce qui se passe - ou ce qui ne se passe pas - du côté de la MGPTT et alerter la CNAMTS, maître d’ouvrage du projet ainsi que le GIE (la MGPTT utilisant, avec quelques difficultés semble-t-il, le "frontal" livré par ce dernier).

Comme par ailleurs, je lis régulièrement votre site (félicitations pour sa qualité technique et pour l’honnêteté de l’information, même si évidemment je ne partage pas toujours votre avis), je souhaite vous apporter une précision sur le problème de l’absence de FSE pour la maternité et les accidents du travail (AT), dont vous avez fait observer à juste titre qu’il est dommage de ne pas les avoir inclus dans SESAM-Vitale :

- 1°/ les caisses n’y sont pour rien et c’est à l’Etat de plaider coupable car ces risques avaient été "omis" lors de la rédaction des ordonnances d’avril 96. Le Conseil d’Etat a donc refusé que nous les ajoutions au niveau du décret "feuilles de soins" de décembre 1997, faute de base législative ; un projet de loi est prêt depuis plusieurs mois, mais comme vous le savez le calendrier parlementaire est plutôt encombré ;
- 2°/ techniquement, ça ne pose aucun problème d’ajouter au cahier des charges SESAM-Vitale la maternité et les AT, de même d’ailleurs que les pensionnés militaires dits "de l’article 115" et surtout l’aide médicale (cette dernière revue et corrigée par le projet de loi sur la couverture maladie universelle) ;
- 3°/ pour la maternité et les AT, le support valant attestation de droit demeurerait pour l’instant un support papier, ce qui n’empêchera pas de produire une FSE et d’utiliser la carte Vitale pour renseigner ladite FSE sur l’identité et la caisse de l’assuré (ou de l’ayant droit) ; il faudra juste "cocher une case" pour indiquer le risque dont il s’agit (et indiquer la référence de l’attestation AT le cas échéant) ;
- 4°/ pour l’aide médicale et pour certaines complémentaires (celles qui ont passé avec les caisses des accords de gestion), le système permet déjà de produire et d’acheminer des FSE, mais au prix d’un paramétrage défini au niveau local, ce qui n’est pas très satisfaisant, chacun en convient.

Nous essayons de voir avec l’assurance maladie s’il existe un moyen d’accélérer les choses. »

publié le 8 janvier 1999 par jjf