Chronique télétransatlantique 22 mai 1999

3 novembre 19986 novembre 19989 novembre 199810 novembre 199812 novembre 199813 novembre 1998
17 novembre 199818 novembre 199819 novembre 199820 novembre 199830 novembre 1998 2 décembre 1998
23 décembre 1998 6 janvier 19997 janvier 19998 janvier 199911 janvier 199913 janvier 1999
14 janvier 199915 janvier 199918 janvier 199920 janvier 199922 janvier 199922 janvier 1999
28 janvier 19992 février 19994 février 19995 février 19999 février 199911 février 1999
13 février 199917 février 199918 février 199922 février 199922 février 199925 février 1999
27 février 19995 mars 19998 mars 199910 mars 199923 mars 199930 mars 1999
8 avril 199915 avril 199910 mai 199912 mai 199919 mai 199920 mai 1999
22 mai 19991 juin 19992 juin 1999 3 juin 19999 juin 199910 juin 1999
27 juillet 19995 septembre 199922 septembre 19996 octobre 19995 février 20005 mars 2000

L’affaire du double profil :

Surfant sur plus de 2 100 FSE, j’imaginais tout savoir de la télétransmission. Même pour TF1, j’étais devenu la pythie du progrès partagé. L’avenir me prouva qu’il fallait savoir rester humble devant les insondables mystères de la trinité RSS, VITALE et bifente.

Mi-mai, j’abandonnais mon vieux Pentium 200 pour un moderne 400 Mhz 256 Mo avec disque dur UW2 10 000 tours/minute. Une bête de course afin de redonner un peu de souffle à une base de données médicales exsangue. C’est un détail d’importance...
L’oeil fixé sur le guide du parfait petit télétransmetteur, j’ai installé ma carte RNIS, Nescape, puis le kit RSS 2.0, et enfin mon progiciel de télétransmission. J’ai paramétré l’ensemble de façon satisfaisante puisque j’ai pu me connecter rapidement sur le RSS et lire mes BAL.

Seul ennui au tableau, il m’était devenu impossible de télétransmettre mes lots de FSE. A chaque fois, le progiciel arrêtait au bout de quelques secondes la manœuvre avec le laconique message "Des fichiers n’ont pu être télétransmis, essayer une autre fois". Ce type d’annonce est relativement fréquent en télétransmission sur le RSS et correspond habituellement à la panne du serveur d’authentification. Je m’en formalisai donc point. Pourtant plusieurs fois par jour, pendant une semaine, j’ai vainement tenté d’émettre les lots esseulés. Les fichiers s’accumulaient en mode "resté" dans les arcanes de ma machine. Échaudé par une mésaventure récente, j’ai vérifié mes fichiers RSS.INI et GALSS.INI, que je connais maintenant mieux que les RMO. Ils étaient parfaits et identiques à ceux de mon ancienne machine.

GRÉVE DES FSE ?
J’ai encore, détail accablant pour mon éditeur, une FSE ventouse, qui refuse d’agréger son lot depuis le 27 mars 1999. A de multiples reprises, j’ai joint l’assistance technique de CEGETEL, le SAV de l’éditeur et même la fameuse cellule Sesam de Jean-Pierre Velicitat.
L’hypothèse d’une mutinerie, à la réflexion, sembla peu probable à ces différents experts. J’évoquais même avec eux, la difficulté d’imprimer des FSE en mode "resté".
Miracle, lors d’une ultime tentative, le 19 mai, dans un glouglou télétransmique salvateur, la centaine de FSE serrées comme des sardines électroniques dans une BAL, s’engouffra tout schuss, dans le RSS.
Mais le 20 mai, rechute, la télétransmission n’était plus possible et à nouveau les lots s’agglutinèrent à l’instar des ratures sur le cahier des charges du CNDA.

L’AFFAIRE DU DOUBLE PROFIL :_ Ce soir j’ai enfin la solution. J’ai pu télétransmettre à nouveau. Je me suis rappelé que le jour de la grande évacuation, j’avais créé un deuxième profil de connexion au RSS, afin de récupérer la messagerie de mon ancien PC. Configuration inutile que j’ai détruite dans la soirée.
Or quand il existe plusieurs profils sous le RSS, avant d’établir la connexion pour l’envoi des lots, une fenêtre vous demande gentiment de choisir un des candidats.

J’imagine donc, que cette opération suffit à ralentir un échange de données vraiment trop rapide pour le fameux lecteur bifente, merveille du génie vitalesque...

Comme quoi, la télétransmission c’est simple comme un coup de clic...

publié le 22 mai 1999 par jjf